DES MESURES POUR DESENGORGER LES SERVICES D’URGENCE

null

Après avoir débloqué 70 millions d’euros avant l’été, le 2 septembre, Madame Buzin, Ministre de la santé, a annoncé une première batterie de mesures censées améliorer la situation des urgences :

  • Une incitation financière pour les hôpitaux qui mettront en place des filières d’admission directe pour les personnes âgées,
  • Une vidéo assistance entre les E.H.P.A.D. et le S.A.M.U.,
  • Les S.A.M.U. seront autorisés à envoyer une ambulance vers un cabinet de ville ou une maison de santé dans lesquels pourront également être réalisés certains soins médicaux sans avance de frais,
  • Les personnels médicaux des urgences auront le droit de faire certains gestes interdits aujourd’hui : prescrire de la radiologie, faire des sutures … en attendant un futur diplôme d’infirmier de pratiques avancées spécialité « urgences » d’ores et déjà à l’étude,
  • L’extension de la gestion des lits en temps réel. La moitié des G.H.T. devrait être équipée du dispositif « bed manager » dès l’an prochain.