LA MENTION « REFUS DE SOINS AUX BENEFICIAIRES DE LA C.M.U. OU DE L’A.M.E. »

null

doit disparaître des plateformes internet de prises de rendez-vous en ligne, telles que Doctolib ou Monrendezvous.
Le défenseur des droits leur a donné six mois pour « faire le ménage », y compris dans l’espace personnel de chaque professionnel, et pour veiller à ce que soit supprimée toute mention discriminatoire ou de refus de soins en direction de certains bénéficiaires de Protection Universelle Maladie.
Le défenseur des droits recommande également de rendre visible dès la page d’accueil un lien pour informer les patients de leurs droits et des moyens de signaler un abus.

Le monde du 17 décembre