RAPPEL DE CERTAINS LOTS DE MEDICAMENTS ANTI HYPERTENSEURS

null

Après le Valsartan, c’est au tour des médicaments à base d’Irbésartan d’être pointés comme potentiellement cancérogènes par l’Organisation Mondiale de la Santé.
L’Agence Nationale de Santé et du Médicament a précisé que les médicaments ne présentaient pas un risque aigu et met en garde contre la tentation d’un arrêt brutal de leurs prises, susceptible de provoquer poussées hypertensives, décompensations cardiaques, accidents neurologiques et précise qu’un pharmacien est en mesure d’identifier les boîtes incriminées à la demande des patients et de les échanger au besoin.

Pour mémoire, un numéro vert d’information a été mis en place par l’A.N.S.M. depuis juillet 2018 (et le rappel de boîtes de Valsartan) : 08 00 97 14 03.

L’A.N.S.M