LA BIENTRAITANCE DES ENFANTS AU SEIN DES ETABLISSEMENTS DE L’ENFANCE

La Haute Autorité de Santé a réalisé une enquête nationale sur le profil des enfants et adolescents accueillis ainsi que sur l’état des pratiques de bientraitance au sein des structures relevant de l’Aide Sociale à l’Enfance (A.S.E.) et de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (P.J.J.)
Il ressort de cette enquête que la moitié des jeunes présentent des signes tangibles de maltraitance à leur arrivée en établissement, un sur deux est en situation d’isolement (pas de visite durant trois mois) et la plupart sont en état de forte souffrance psychique se manifestant par de l’instabilité, des fugues, des incidents (particulièrement entre mineurs).>/strong>

null

L’enquête révèle des points positifs en matière de pratiques bientraitantes (telles que les relations établies par les éducateurs avec les jeunes, la sécurité au sein des établissements), mais également des faiblesses, qui sont autant de pistes d’amélioration, que l’auteur du rapport, Catherine Claveau-Milanetto, cheffe de service à la mission protection de l’enfance de la H.A.S., dénombre à trois axes majeurs :

  • une meilleure prise en compte des troubles psychiques
  • une meilleure anticipation et préparation à la gestion des crises violentes
  • une meilleure association du mineur et une individualisation du projet.

Source:
Webzine de la H.A.S. du 18 février 2019