UN SYNDICAT DE GYNECOLOGUES MENACE D’UNE GREVE DES I.V.G

null

Pour faire pression sur le ministère afin de régler le cas de 15 médecins condamnés à de lourds dommages pour erreur médicale.
Le syndicat se disait prêt à faire scandale pour obtenir un rendez-vous avec la ministre de la santé … qui condamne cette menace et précise : « En aucun cas, une telle prise d’otage de femmes ne peut servir de levier de négociation ou de médiatisation ». L’ordre des médecins a lui aussi fermement condamné cet appel à la grève des avortements.
Devant le tollé généralisé suscité par cette menace, le syndicat a finalement renoncé.

Source :
L’Express du 13 mars 2019.